L’hypnose et les autres médecines alternatives

Supposons que vous en savez déjà beaucoup sur l’hypnose grâce à nos précédents articles, mais d’où provient-elle ? Est-elle reconnue ? Qu’est qu’une médecine alternative ? La réponse dans cet article !

Hypnose et médecines alternatives Tours

Découvrez dans cet article l’hypnose et les médecines alternatives, utilisées dans notre cabinet à Tours.

Qu’est ce que c’est ?

L’hypnose fait partie des médecines dites « douces », « alternatives » ou encore « non conventionnelles ».

Il s’agit d’autres formes de médecine. Aujourd’hui, la France compte environ 400 MAC (Médecines Alternatives Complémentaires).

Ces dernières n’utilisent surtout pas de produits pharmaceutiques et reposent leur activité sur l’utilisation de moyens naturels, dans le but de soulager voire prévenir différents soucis de santé.Une myriade de thérapies sont utilisées à l’heure d’aujourd’hui. Elles possèdent toutes des techniques assez différentes, mais portent tout de même le même objectif : c’est-à-dire guérir et soigner. 

L’hypnose et les autres médecines alternatives
L’hypnose et les autres médecines alternatives
L’hypnose et les autres médecines alternatives

Les MAC regroupent aussi bien l’homéopathie, l’ostéopathie, la phytothérapie que les médecines traditionnelles comme la médecine traditionnelle chinoise ou l’ayurvédique d’origine indienne.
Elle comporte également les thérapies énergétiques dont l’acupuncture et le shiatsu ou encore celle qui s’adresse à l’esprit : comme l’hypnose ou l’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing), une nouvelle approche de la psychothérapie qui utilise la stimulation sensorielle.

Un terme inexact :

Le terme médecine « alternative » n’est pas tout à fait juste : les MAC ne sont pas des alternatives aux médecines conventionnelles, mais plus des approches considérées comme complémentaires.

L’hypnose et les autres médecines alternatives

Des nouveaux concepts intéressants :

L’hypnose et les autres médecines alternatives

L’art-thérapie et la musicothérapie.

Ces pratiques ont vu naître le jour assez récemment. Elles se diversifient fortement des médecines alternatives actuelles, qui reposent essentiellement sur des pratiques séculaires.

L’hypnose et les autres médecines alternatives

Mais qu’en pense l’État ?

Le conseil national de l’ordre des médecins reconnaît et autorise 4 médecines alternatives complémentaires :

  • L’acupuncture,
  • L’homéopathie,
  • La mésothérapie,
  • L’ostéopathie. 

Depuis 2010, la Direction générale de la santé (DGS) finance un programme pluriannuel d’évaluation des Pratiques de soins non conventionnelles.

Sont-elles efficaces et appréciées par la population ?

Si ces médecines n’ont pas forcément de réponse à tous les maux, des mots on estime que 40 % des français ont recours au MAC.

Cette proportion augmente chez les personnes atteintes de maladies chroniques.

Ces médecines douces suscitent encore la méfiance car elles ne sont pas toujours légalement encadrées et peuvent conduire à certaines dérives.

Certaines d’entre-elles ont fait leur entrée à l’hôpital. C’est le cas pour la médecine traditionnelle chinoise ou l’hypnose.

Elles sont utilisées en complément de la médecine allopathique et viennent en appui de votre traitement en cours qu’il faut bien entendu maintenir. Même si elles ont beaucoup de succès et qu’elles ne cessent de progresser au fur et à mesure des années, il ne faut pas oublier qu’elles sont essentiellement des compléments. 
Leur objectif est d’assurer la santé de la personne ainsi que son bien-être à la fois physique et mental.
Elles ont comme but aussi de soulager des effets secondaires de maladies chroniques par exemple, qui s’avèrent extrêmement compliquées à vivre et qui ont un fort impact sur le moral.

L’hypnose et les autres médecines alternatives

Laisser un commentaire