L’hypnose pendant la grossesse

Découvrez dans cet article les bienfaits de l’hypnose pendant la grossesse.

Comme nous l’avons vu dans un précédent article, l’hypnose fait partie désormais d’un champ d’action très large. Fusionnée à la médecine et reconnue comme efficace, elle est utilisée aujourd’hui pendant la grossesse ainsi que l’accouchement. 

Hypnose grossesse tours

Découvrez notre cabinet d’hypnose pour la grossesse à Tours.

L'hypnose pendant la grossesse

Mais d’abord, rappelons ce que l’hypnose ?

L’hypnothérapie utilise l’hypnose, c’est-à-dire un état de conscience modifié. La conscience, de nature hyperactive, laisse plus de place au subconscient, le but étant d’aider les mamans à se détendre.
En travaillant avec le subconscient, on a tendance à briser nos habitudes et diminuer voire arrêter des réactions physiques indésirables (stress, anxiété, contraction des muscles etc…).

Pourquoi utiliser l’hypnose pendant la grossesse ? 

La grossesse est souvent représentée et perçue comme une période joyeuse dans tous les médias. Cependant, environ 7 à 20 % des femmes enceintes vivent du stress et de l’anxiété pendant la grossesse. Cela va parfois jusqu’à réduire leur capacité de fonctionner quotidiennement en raison d’insomnie, de pensées obsessionnelles, de douleurs neuromusculaires ou de raideurs, de crises de panique, de bouffées de chaleur ou d’agitation.

Mais comment ça marche ?

L’hypnothérapie va utiliser le pouvoir de suggestion, et ainsi mener à une relaxation profonde, pour puiser dans la partie corporelle qui est responsable de certaines actions physiques indésirables.

Cette pratique va ainsi apporter un changement au rythme cardiaque, la production d’hormones ainsi que vos émotions. Cela va ainsi permettre de faire face à l’anxiété, la peur et l’angoisse ressentie par la femme.Beaucoup de femmes utilisent l’hypnose afin de soulager la douleur lors de l’accouchement, mais l’hypnose peut être également utile pour retenir le travail prématuré, tourner un bébé en position de culasse et soulager le stress. 

Mais comment expliquer l’efficacité de cette pratique ? 

Réfléchissons de la sorte : pendant le travail, si vous ressentez de la peur ou du stress, votre corps réagira en conséquence (comme quand on est à deux doigts d’être piqué par une aiguille et on contracte les muscles de notre bras). 

Vous allez ainsi produire de l’adrénaline, qui est une hormone qui a tendance à rendre vos muscles plus tendus. 
Le lien ? Eh bien, l’utérus est un muscle, en produisant de l’adrénaline, ce dernier va être plus tendu et raid, et va devoir travailler beaucoup plus pour réussir à se détendre et par la suite se contracter. 

Et c’est là que joue l’hypnose ! Cette dernière, si efficace et bien exécutée, va rendre la respiration plus uniforme et calme. Ainsi, plus d’oxygène sera produit pour vous ainsi que votre bébé. 

L’augmentation de la production d’oxygène va stimuler la production d’ocytocine (il s’agit de l’hormone qui contrôle les contractions) et d’endorphines.

Les muscles vont être plus détendus, la douleur moindre, et les contractions vont être beaucoup plus simples.

Il faut mettre en avant également l’aide psychologique et mentale que cette pratique induit, la future maman ressentira moins de stress et sera bien évidemment moins anxieuse à l’idée d’accoucher. Il s’agit d’un cercle vicieux : plus la femme est détendue, plus l’accouchement sera facile, et c’est pour cette raison que l’hypnose va agir dès la case départ, en détendant la femme.

Cependant, il est important de mettre en avant le fait que l’hypnose n’est pas une option de dernière minute. En effet la future maman doit s’y prendre à l’avance, apprendre et surtout s’entraîner aux différentes techniques d’hypnose avant l’accouchement, pour que le tout s’avère efficace.

Laisser un commentaire